Kunitoraya

VN:R_N [1.9.8_1114]
(0 votes)
  • Ouvert tous les jours de 11h30 à 22h00
  • Métro Pyramides (Ligne 7 et 14)

Niché dans la rue Sainte-Anne à l’ombre des populaires restaurants japonais Higuma et Sapporo Ramen, Kunitoraya abrite l’une des cantines les plus réjouissantes du quartier, fièrement spécialisée en udon, des nouilles épaisses à base de farine de blé.

Et chez Kunitoraya on ne plaisante pas avec les udon. La maison y accorde une telle importance qu’elles sont toujours fabriquées sur place ! Et le résultat est là puisque leurs plats de udon sont parmi les plus savoureux de Paris, toujours soigneusement garnis et parfaitement préparés.
Pour information, les udon sont un type de nouilles épaisses et typiquement japonaises, que l’on peut déguster aussi bien chaudes que froides. Chaudes, elles sont servies dans un bouillon de légumes, de porc, de volaille ou de poisson. Et lorsqu’elles sont servies froides, elles sont au choix accompagnées d’un petit bol de bouillon froid de sauce soja dans lequel on les trempe avant de les déguster ou bien disposées dans un bol pour être arrosées d’un bouillon froid. Les plats froids de udon sont très rafraichissants et donc évidemment très appréciés en été ou par fortes chaleurs.

Kunitoraya propose une belle variété de udon en soupe chaude : nature (kake-udon) ou accompagné de tofu frit  (kitsune-udon), d’un beignet de crevette (tempura-udon), de bœuf (niku-udon), de graines de soja fermentées et d’un œuf de caille (natto-udon), d’un assortiment de beignets de crevettes et de légumes (kamaten-udon) ou encore de lamelles de porc et de salsifis dans un bouillon de miso (kunitora-udon).
Froides et à tremper (zaru-udon), elles peuvent être dégustées nature (avec le bouillon bien sûr !), ou accompagnées de beignets de crevettes et de légumes (ten-zaru), de graines de soja fermentées (mamezaru-udon)  ou de beignet nature (tanuki-zaru). A arroser (hiyashi), elles seront accompagnées de graines de soja fermentées et de beignet nature (hiyashi-mametanuki), ou d’un beignet nature et de pâte de soja frit (hiyashi-dobutsuen), ou plus complet, de graines de soja fermentées, de beignet nature et de pâte de soja frit (hiyashi mame dobutsuen);

A côté des plats de udon, Kunitoraya permet aussi de choisir quelques donburi (plat cuisiné servi sur un grand bol de riz) parmi gyudon (bœuf), katsudon (porc pané) ou encore tendon (beignets de crevettes et de légumes) et quelques spécialités japonaises comme le tonkatsu (porc pané), le odenmori (pate de poisson, oeufs durs et légumes mijotés), inarizushi (pâte de soja frit farcie de riz au sésame), katsutoji (omelette au porc pané), etc.

Les prix restent raisonnables, bien qu’un peu plus élevés que chez ses voisins, mais la qualité est tout de même un cran largement au dessus. Pour les udon, les prix oscillent entre 9€ et 18€ à la carte. Il faudra compter entre 12€ et 14€ pour un donburi et entre 8€ et 12€ pour les autres spécialités.

Le restaurant compte une quarantaine de places réparties entre le rez-de-chaussé (uniquement aux comptoirs situés face aux cuisines ou face à la rue) et le sous-sol, et il n’est pas rare de devoir faire la queue avant de pouvoir y entrer. Mais heureusement, cette patience est normalement toujours récompensée par des plats savoureux et par un accueil serviable et sympathique !


Mots clés


Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une étoile * sont à remplir obligatoirement. Votre email ne sera pas affiché ni communiqué à une tierce personne. Il est par ailleurs utile si vous souhaitez afficher votre avatar en utilisant le service gratuit Gravatar.

Votre note