Yakiniku

VN:R_N [1.9.8_1114]
(0 votes)
  • 11 bis rue Sainte-Anne
    75001 Paris
  • Tél: 01 42 96 27 60
  • Ouvert tous les jours de 12h00 à 14h00 et de 19h00 à 22h00
  • Métro Pyramides (7 et 14)

Note du 17 Avril 2011 : Yakiniku a définitivement fermé. Un autre restaurant s’est installé à la même adresse : Izakaya Taishoken 3 (restaurant de ramen)

Avec un nom aussi explicite, impossible de se tromper sur la spécialité de la maison, le yakiniku ! Le principe est simple : chaque table est équipée d’un petit barbecue à gaz sur lequel il faudra cuire soi-même viande marinée et légumes.

Le terme yakiniku est couramment employé pour désigner le barbecue japonais (ou le barbecue coréen d’où il puise son origine). Et plus largement, le terme signifie « viande grillée ».

Chez Yakiniku, pas de surprise donc, la carte propose majoritairement différentes pièces de bœuf (entrecôte, filet, langue, etc…) ou de porc, mais aussi du poulet et quelques fruits de mer, à choisir en menus ou à la carte. Les produits sont toujours d’une qualité irréprochable.
La viande est parfois marinée, le plus souvent dans une sauce au miso, et accompagnée de légumes (poireau, ciboule, etc.). Et une fois grillée, il est d’usage de la tremper avant de la déguster dans un bouillon à base de sauce soja.
Parmi les entrées, on pourra choisir des nems, du natto, un assortiment de kimchi, ou encore du tofu préparé avec du kimchi. En accompagnement ou à la place de la viande grillée, Yakiniku propose différents plats comme le classique bibimbap (plat coréen qui consiste en un mélange de riz, viande, légumes et œuf relevé par une sauce pimentée), un risotto de bœuf pimenté ou encore un ragout de viande grillée.
Pour terminer le repas, Yakiniku sert modestement une boule de glace à choisir parmi différents parfums dont thé vert, melon, chocolat.

Dans les menus, la viande est accompagnée le plus souvent d’une salade, d’un bouillon et de riz. Le midi, les formules sont comprises entre 11,50€ et 27,50€ et le soir entre 14,50€ et 29,00€.

Yakiniku est l’un des rares restaurants de Paris à proposer cette spécialité japonaise, d’inspiration coréenne, qui se veut très conviviale. Attention cependant, la salle n’est pas suffisamment ventilée, et les odeurs de graillons imprègnent rapidement les vêtements (des hottes sont placées au dessus des barbecues, mais leur efficacité laisse à désirer…). Pas très grand, le restaurant accueille environ une trentaine de couverts répartis entre le rez-de-chaussé et le sous-sol.


Mots clés


Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une étoile * sont à remplir obligatoirement. Votre email ne sera pas affiché ni communiqué à une tierce personne. Il est par ailleurs utile si vous souhaitez afficher votre avatar en utilisant le service gratuit Gravatar.

Votre note